LA BOULITE DU WEB


Menu


Vendée globe

Hotel des voyageurs
Les Sables D'Olonnes
Soirées Cabarets
Saison 2016/2017
plus d'infos ici:

Claude Bernardi

Anime vos:
- Soirées dansantes
- vos Mariages
- et Anniversaires,
plus d'infos ici:

Publicité
Helix Gourmet
L'Augisière
Beaulieu sous La Roche.
escargot
Escargots élevés
et cuisinés à la ferme.
Tel: 02.51.98.22.54
Plus d'informations ici

Publicité
Mettre en avant ici:
- une soirée,
- un produit,
- une entreprise,

C'est gratuit.
Contact ici.


Newsletter
Inscrivez-vous
Inscription
Désinscription
Votre email ne sera en
aucun cas
publié ou communiqué.

Le train de piaisi pour Les Sables
Merci à Bernard Libaud


Chanté par Hervé Marolleau.


Vouésin Pierret d'puis si longtemps que voulions
m'emner aux Sabies
M'disi p'tit gars dimanche vé don
voir d'o chouses admirables
Y'aurons bé d'aux loisi,
Prendrons le train de piaisi.

De bon matin y montirons
dans t'chio chemin de fer
Serrés autant comme d'o z'harengs
couchés dan ine penaire
Assis tortous d'au long
En avant pi de retchulons.

Aussitôt qui furons rendus,
o failli rissounaille
Y mangirons le pain, les eux
qu'y avions dans not penaillle,
Bouvirons d'o vin bianc
Por nous donner de l'élan.

D'o couté d'la piage y endgirons
comptempier le rivière,
O l'avé d'o minde qui s'trempions
dans tchette grande barbetouaire,
D'aux p'tits, d'aux longs, d'aux grous,
D'aux jeunes pi d'aux vieux haroux.

Tot en pé dans daux canucins
Blieux vians rouges ou ben nérs,
L'montions dans l'ev' com d'aux pouéssins,
L'fesions mieux d'in manière,
Pareil aux grous quenets ,
Le s'carrions sans aguener.

O faisait chaud, y'avions grand sa,
y nous enfurons bouére,
Dans d'aux verres grands comme d'aux bassas,
L'nous baillirons d'la bierre,
Aussi fred que d'la gia,
A nous g'la les cotes beillas.

Quand y'endgirons la dalle d'o cou
bé comme faut arrousaille,
Nous endjirons chez l'tabatou
acheter da qua fumaille,
Montirons dans le tramway
Qu'allais au long d'o rembiais

O lé ine drole de char à bans
Qui n'a pouet de monture,
Qui n'a pouet dcoher par devant
qui ne fait point d'vapur
Ine corde qu'au là en haut
Frotte sur un grou fil d'archau.

Ysirans si vite charrayés
Au pins d'la rue deleire
Qu'y'arrivions tôt émoyés
Au bout d'la dévallouère,
Caisino r'marquirions
Por dix sous y rentirions.

D'aux b és mosssiuers su n'in juchet,
Buffions dans d'aux piboles ,
D'autres zigougnons lu z'archets
Sounnant d'aux fariboles,
Un fid'vess en in coin
Chacottait l'tchu d'in chaudrin

La goul' aussi larg' qu'in boguet,
d'aux vrais caricatures,
S'gourmions aux bras d'lu freluquet,
Les joues piènes de peinture,
Les us to charbounay,
L'nez et menton farinay.

Autour d'ine grand' tabe o y'avait
d'au monde qui n'causions guère,
Le regardions d'aux ch'vaux malés
qui marchions ventre à terre,
Ren va plus que le juchions,
Torjous les ch'vaux galopions.

L'manège était tôt arretay
Qu'le baulions à piène tête
Ol'é l'premé quà l'mu trotté
Les gagnants sont d'la fête
Avec un p'tit raclin,
L'raballions les picaillins.

Y badirons bé trop longtin
L'soulail était hauture,
Le train qui li jamais n'attend
S'en va quand ol'é l'hure,
Léchirons tchiés bavous,
Prirons nos jamb's à no't cou.

A la gare y nous poquirons,
le nez à la barreire,
Le train subiait en démarrant,
Vec le diab au darreire,
Sirons ben attrapés,
R'tournirons chez nous d'nos pés

Y marchirons tote la nuit
por arriver à bonne hure,
Soigner les poules et le goret,
préparer la monture,
Ine aut' foué qui revindrons,
Prendrons not viux char à bans.




© Votresite.com | Design Kit Graphique | valide XHTML strict & CSS3